Département de la HAUTE GARONNE (31) 
Ville de TOULOUSE

Affaire : MISS TIC        

PIECES JOINTES :    
   

PROCES VERBAL DE CONTRAVENTION

Le 19 Octobre 2004 à TOULOUSE,
Vu les articles :

L.322.1 et suivants du nouveau code pénal,

NATURE DE LA CONTRAVENTION : 
Pochoirs dans les rues de Paris...

 

 

 

 
 

IDENTITE DU CONTREVENANT :          

Ton blaze ?
Miss.Tic

Ton âge ?
Le même que celui d'Isabelle Adjani!

Email, Site internet ?
miss.tic@tiscali.fr
www.lapanse.com

Ville ?
Paris

Ville d'origine ?
Paname

Où, quand, avec qui tu as commencé à peindre ?
A paris, au siécle dernier, avec moi-même.

Des influences ?
Les dadaistes, les surréalistes, les situationnistes, les lettristes, les droguistes, le rock'nroll, le Rimbaud, le subversif toutes catégories, les enfants du Paradis, les femmes qui courent avec les loups, les rom antiques qui prennent la rosée pour du rosée d'anjou, les mamans et les putains, les piétons de Paris, les gens de Dublin, les Miss Argentina, la vodka, et surtout les animaux.

Le pochoir a-t-il été un moyen de te forger une identité ?
Il l'a fortifié

Pourrait-on dire que tes peintures sont une image de toi, une partie de toi ?
Mes peintures sont la production de mon moi.

Quelles sont tes motivations pour peindre ? C'est pour faire passer un message ou pas ?
Peindre me motive, la poésie n'est pas un message c'est un passage.

Si la peinture est un plaisir personnel, est ce que la reconnaissance n'est pas indispensable ?
Savoir faire et le faire savoir.

As-tu déjà songé à arrêter ?
Le temps de fumer une clope.

Pour toi le graffiti c'est quoi ? Quelle est pour toi sa place dans notre société ?
Un pipi de chien, sa place est dans les toilettes.

Qu'est-ce que le graffiti idéal pour toi ?
J'aime pas les idéaux, je prèfère les idées hautes

Quand tu revois ce que tu faisais à tes débuts, tu en penses quoi ?
Ce n'est qu'un début...

Tu penses que tu as développé ton propre style à ce jour ?
Mon style c'est mon cul!

Tu fais de nombreux pochoirs.Tu n'a jamais peur de la répétition ou d’être à court d’idées ?
Je n'ai peur que de la bêtise et de sa répétition.

Ta vision du graffiti a-t-elle changé depuis tes débuts ?
Tout change, même mes visions.

Lorsque tu vois un mur blanc ou un espace vide, à quoi penses-tu ?
Que cette question est con (ouaaaaaaiiiis merci m'dame! - ndlr VNS.)

Tu penses quoi du gravage, des stickerz et des collages ?
Chacun fais ce quiluiplait, plait, plait,plait...

Un artiste que tu estimes particulierement ?
Le panthéon de mes admirations ne se contente pas d'un seul hôte.

Quelle est ta vision des plus jeunes ? Que penses-tu de la nouvelle vague ?
Qu'ils vieilllissent! qu'ils inventent des tempêtes.

C'est quoi qui t'enerve dans le graffiti ?
Un rien m'exaspère!

En tant qu'artiste quel serait ton futur idéal ?
Je suis le Futur.(Comme dans Class 1984 ? - ndlr VNS.)

Il y a de plus en plus d'artistes urbains (dont tu fais partie) qui bénéficient d'une énorme notoriété, qui exposent leur toiles etc...comme expliques-tu cette (r)évolution ?
Les autres parlent, moi je travaille.

Des projets pour bientôt ?
Mieux que des projets, des désirs.

Le mot de la fin ?
Déjà!

 

 

 
   
  Hit-Parade